• Jeudi 10 octobre c'est parti pour le col de la Gardiole et une randonnée que je voulais refaire depuis quelques temps : les Falaises du Devenson.

    Après avoir quitté la route de la Gineste et avant d'arriver au parking, je trouve un allemand parlant anglais à coté de sa voiture arrétée sur le bas coté et en panne de batterie !  On arrive à se comprendre et, chance pour lui, j'ai des cables dans la Kangoo et je peux le dépanner.

    8h20 c'est parti pour environ 15km de sentier et 600m  de dénivelé à travers des paysages à couper le souffle.

    Je démarre par les crêtes de l'Estret (tracé jaune) direction le Cap Gros que j'atteins par le tracé rouge. Le mistral est de la partie et souffle fort, tellement que par moments je me trouve déporté ! Cela m'inquiète pour les falaises tout à l'heure.

    Arrivée au Cap Gros et vue sur la Grande Candelle et le Candelon. Je descends par les "Escaliers" et m'arrète devant les Lames pour un petit déjeuner encore 5 étoiles (pour la vue ! ).

    Gràce à mes jumelles je vois que le vent ne souffle pas trop sur les falaises, je décide de continuer la randonnée par le tracé vert.

    Je passe par le col des Charbonniers (petite pensée pour mon ancien directeur de La Cadenelle) et monte vers ces fameuses falaises (en repassant à l'endroit où avec des collègues du Lycée on avait pique-niqué, bon souvenir ...).

    Et là, cela devient magnifique des vues incroyables d'abord sur le Val Vierge, puis le Cap Morgiou, le Torpilleur (Sugiton), je continue et arrive au dessus de la calanque du Devenson : 240 m de verticalité, quel spectacle ! Ce n'est pas le moment de tomber ! Heureusement, le vent ne souffle pas fort ici !

    Descente raide et un peu périlleuse vers le vallon de l'Oule. Au passage un petit arrêt pour admirer la "fenêtre" de l'Essaidon.

    Remontée du vallon jusqu'au col de l'Oule, puis direction plein sud (tracé bleu) vers le belvédère d'En Vau : déjeuner avec là aussi une vue 5 étoiles. 

    Un Gabian m'accompagne pendant le repas et j'en profite pour le photographier en l'attirant avec quelques miettes de ma tarte ...

    Après un petit moment de repos et de lecture, retour vers le col de la Gardiole (ça monte et c'est la partie la moins sympathique de la randonnée, mais il faut bien rentrer ! ).

    Près de 6h après être parti je suis revenu à la voiture, les yeux encore pleins de ces paysages fabuleux et si proches de chez nous. Quelle chance nous avons !

    Les Lames et les Falaises du Devenson

    Les Lames et les Falaises du Devenson

    Le café des Lames

    Le café des Lames

    Les Lames

    Les Lames

    Cap Morgiou et le Torpilleur

    Cap Morgiou et le Torpilleur

    Candelle et Cap Gros

    Candelle et Cap Gros

    Calanque et Falaises du Devenson

    Calanque et Falaises du Devenson

    Fenêtre de l'Essaîdon et ile de Riou

    Fenêtre de l'Essaîdon et ile de Riou

    La vue du restaurant "le Belvédère d'En Vau"

    La vue du restaurant "le Belvédère d'En Vau"

    La Calanque d'En Vau

    La Calanque d'En Vau

    Le compagnon du déjeuner

    Le compagnon du déjeuner

    Le parcours des Falaises du Devenson

    Le parcours des Falaises du Devenson


    3 commentaires
  • Un film émouvant sur des enfants de 11 à 13 ans dans 4 pays différents et qui parcourent de longues distances pour aller à l'école.

    Leur joie de vivre est incroyable et nous amène à réfléchir sur nos comportements protecteurs vis à vis de nos enfants et petits-enfants.

    A la fin le petit Samuel a cette phrase magnifique : "quand on nait, on n'a rien ; quand on meurt, on n'emporte rien" ... à méditer ...

    Un film à faire passer dans toutes les écoles et collèges (CM2 et 6eme/5eme par rapport à l'âge des enfants du film).

    Un conseil, aller le voir (on était 6 à la séance de 17h45 au Pagnol ! ).

     

    Sur le chemin de l'école


    1 commentaire
  • Jeudi départ  à 8h par le DFCI qui part de la route entre Roquefort La Bédoule et Cassis pour rejoindre le Montounier par le cabanon du Marquis. ensuite ce sera la Chapelle Saint André et le Vieux Roquefort.

    La randonnée fait un peu moins de 16 km.

    Petit déjeuner au cabanon du marquis.

    Jusqu'à la chapelle c'est un bon DFCI sauf pour monter et redescendre du Montounier (suivre le GR). La vue au Montounier est à 360° et permet de voir le pic de Bertagne, le Garlaban, le massif des calanques, la baie de Saint Cyr, ...

    La chapelle a été bien restaurée, dommage qu'elle soit fermée.

    Ensuite il faut savoir lire une carte IGN et partir à l'aventure pour arriver au Vieux Roquefort.

    On retrouve le DFCI sous la tour de Guet.

    Le déjeuner prévu au cabanon des gardes est annulé : j'avais oublié de réserver et il y a bien 50 personnes !! Je vais me restaurer plus loin avec vue sur la mer !

    Retour par le pas d'Oullier et la route. 

    Vue sur la Sainte Baume

    Vue sur la Sainte Baume

    La cabanon du Marquis

    La cabanon du Marquis

    Petit déjeuner avec vue sur la mer

    Petit déjeuner avec vue sur la mer

    La chapelle Saint André

    La chapelle Saint André

    Le Vieux Roquefort

    Le Vieux Roquefort

    Le passage pour accéder au Vieux Roquefort

    Le passage pour descendre vers le Vieux Roquefort

    Carte

     

     

     


    1 commentaire
  • Vendredi 14h, départ pour une première : un vol en montgolfière samedi matin aux environs de Puimoisson, cadeau de Noël offert par Rémi.

    On passe la nuit à la chambre d'hôtes du vieux castel à Roumoules. Accueil sympathique et petit déjeuner à 6h30 (!) car nous avons rendez-vous avec Tom à 7h30.

    7h30 nous sommes au RV avec un autre couple dont le vol a été aussi offert par leurs enfants. Tom arrive, rejoint par son équipier. Nous partons vers un champ situé à l'abri du vent pour décoller en toute sécurité.

    Les préparatifs (gonfler la voile à l'air froid, puis à l'air chaud, laisser se redresser la nacelle) prennent environ une demi-heure puis on monte dans la nacelle et c'est le décollage.

    On dérange quelques chevreuils qui vont se réfugier dans les bois.

    Puis tranquillement on va monter sur le plateau de Valensole au gré du vent mais avec beaucoup de maitrise de la part de Tom.

    Petit à petit on prend de l'altitude pour bientôt se retrouver à environ 2000m. Pas de bruit, un vol tout en douceur.

    Au nord les préalpes dignoises se distinguent dans la brume (Le Cousson, la Bigue, le Pic du Couard, les Monges, le Blayeul) plus loin c'est la chaine de la Blanche (De l'Estrop à Dormillouse). A l'est ce sont les montagnes du Verdon (le Chiran, le Mourre de Chanier). Au sud ce sont les nuages : pas de vue sur nos montagnes, dommage ...

    Bon, il faut redescendre de notre petit nuage : on serait bien rester plus longtemps, pas de vertige ni d'angoisse, c'est "zen", des vues magnifiques, le silence, que la nature est belle ...

    L'équipier de Tom nous suit avec la voiture et la remorque (et oui l'atterrissage ne se fait pas au même endroit que le décollage).

    Atterrissage bien droit (ce qui n'est pas évident pour le pilote) en deux temps : les hommes en premier puis les dames directement dans la remorque ! 

    Ensuite la voile se dégonfle, on aide à la replier puis on embarque pour retrouver nos voitures où nous est servi un déjeuner campagnard.

    Une expérience inoubliable et un grand merci à notre fiston pour nous avoir permis de vivre ces vrais moments de bonheur.

     

    Gonflage de la voile à l'air froid

    Gonflage de la voile à l'air froid

    Puis à l'air chaud

    Puis à l'air chaud

    La montgolfière est prête à  décoller

    La montgolfière est prête à  décoller

     

    La voile vue de l'intérieur

    La voile vue de l'intérieur

    On s'élève dans le ciel

    On s'élève dans le ciel

    Puimoisson se révèle

    Puimoisson se révèle

    Puimoisson vu de 2000m d'altitude

    Puimoisson vu de 2000m d'altitude

    Vol en montgolfière

     

    Vol en montgolfière

     

    Vol en montgolfière

     

    Vol en montgolfière

     

    Vol en montgolfière

    Ces photos se passent de commentaires ....

    Atterrissage dans la remorque !

    Atterrissage dans la remorque !

    Le déjeuner campagnard, bon appétit !

    Le déjeuner campagnard, bon appétit !

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Ce matin à 7h30 Sylvie me laisse au début du chemin de la Font de Mai. C'est parti pour une belle et longue randonnée d'environ 23 km et près de 7h de marche dans le massif du Garlaban.

    Je démarre par la Font de Mai et je monte à Garlaban par le sentier des scolopendres puis le Draïoulet. 9h15 je suis au sommet, temps couvert, petit déjeuner rapide. Je redescends vers la source du Barquieu puis direction Puits de l'Aroumi, où je m'octroie une petite pause : déja 10 km de parcouru. Les couleurs de l'automne apparaissent ici ou là.

    C'est reparti vers le col de l'Amandier en passant par l'escalier du Goi et la Parloire (magnifique !), puis je remonte par le pas du Figuier pour ensuite attaquer la montée vers le Taoumé. Juste avant de grimper je renseigne 2 vététistes un peu perdus ...

    Arrivé au Taoumé il est presque 12h30 et 15 km de parcourus : c'est la pause déjeuner là aussi un peu rapide du fait de la météo. Le Garlaban me salue de loin.

    Descente vers la Baume Sourne, puis le vallon de Passetemps pour arriver après une petite grimpette au col d'Aubignane. Il ne me reste plus qu'à rejoindre la Font de Mai et la route pour rentrer à la maison (le chauffeur de l'aller est encore au travail ...).

    15h ouf c'est fini : un peu plus de 23 km effectués, près de 1100 m de dénivelé, j'ai encore la forme ;-))

    Le brouillard sur Aubagne

    Le brouillard sur Aubagne

    Petit déjeuner à Garlaban

    Petit déjeuner à Garlaban

    Garlaban et la source du Barquieu

    Garlaban et la source du Barquieu

    Couleurs d'automne

    Couleurs d'automne

    Pause au puits de l'Aroumi

    Pause au puits de l'Aroumi

     

    Fleur d'automne ...

    Fleur d'automne ...

    La Parloire

    La Parloire

    La Parloire en panoramique

    La Parloire en panoramique

    Déjeuner à Taoumé

    Déjeuner à Taoumé

     

    Baume Sourne

    Baume Sourne

    Garlaban vu de la Font de Mai

    Garlaban vu de la Font de Mai

    Garlaban vu des Cardalines

    Garlaban vu des Cardalines

     

     


    2 commentaires