• Garlaban par la Bretagne

    Quelques heures devant moi et malgré la météo je décide de monter à Garlaban.

    Non pas en faisant un détour par la région bretonne, mais en passant devant la maison de retraite appelée La Bretagne !!

    Le départ se fait au bout de la route goudronnée. Ensuite il faut suivre le tracé jaune et arrivé au col de Garlaban prendre le tracé rouge pour arriver au sommet.

    C'est l'itinéraire le plus direct et le plus rapide, avec comme difficulté un bel éboulis bien raide ... Cette montée j'ai du la faire déjà plus de 20 fois (de nuit pour voir plusieurs fois le lever du soleil le 1er janvier, avec de la neige, en courant, en portant les enfants...).

    C'est 1h de montée pour un dénivelé de 450 m.

    Garlaban par la Bretagne

    Le but à atteindre

    Garlaban par la Bretagne

    Les ruines des Gavots

    Garlaban par la Bretagne

    Il faut quitter la piste et prendre le sentier tout droit

    Garlaban par la Bretagne

    Un pin apparu après le grand incendie de juillet 1979, c'est celui de l'espoir du reboisement du Garlaban !

    Garlaban par la Bretagne

    Grande plaque de calcaire pour une pause avant la raide montée de l'éboulis

    Garlaban par la Bretagne

    C'est parti pour gravir l'éboulis !

    Garlaban par la Bretagne

    C'est fait, on est au Pas des Quatre Fers

    Garlaban par la Bretagne

    On aperçoit le col du Garlaban

    Garlaban par la Bretagne

    Col (ou plateau) de Garlaban

    Garlaban par la Bretagne

    Le temps est bien couvert mais offre des images rares

    Garlaban par la Bretagne

    Croix et table d'orientation : le sommet est là !

    Garlaban par la Bretagne

    Rayons de soleil sur les falaises de Bassan

    Garlaban par la Bretagne

    Ruissatel

    Garlaban par la Bretagne

    Je ne suis pas seul !

    Garlaban par la Bretagne

    Garlaban par la Bretagne

    Maintenant il faut redescendre et récupérer la voiture !

    Garlaban par la Bretagne

    Le Pas des Quatre Fers en haut de l'éboulis

    Garlaban par la Bretagne

    Le soleil m'attend ...

    Garlaban par la Bretagne

    A droite c'est le retour direct, à gauche c'est pour aller aux ruines des Gavots avec retour par la piste

    Garlaban par la Bretagne

    Arrivé à la maison, il y a une heure j'étais là-haut !


  • Commentaires

    1
    Bernard
    Jeudi 11 Juin 2015 à 05:44

    le 11 juin 2015


    Cher Monsieur, bonjour,


    Merci de faire partager vos randonnées et découvertes. Il y a plus de 25 ans j'allais souvent me promener autour des ruines du hameau "des Gavots". J'ai eu aussi l'occasion d'effectuer le tracé noir (je crois) que vous décrivez si bien par le "pas des 4 fers". Aujourd'hui j'ai 75 ans et ma santé ne me permet plus ces plaisirs. Une question n'a jamais trouvé de réponses aussi peut-être pourriez-vous m'éclairer:


    Quelle est l'origine de ce hameau des Gavots? Interrogés les gens des environ n'ont jamais pu me l'expliquer. D'où venaient ces habitants? Pourquoi l'endroit a-t-il été abandonné?


    Je vous remercie par avance de la réponse que vous pourriez me donner et je vous adresse mes cordiales salutations.


    Bernard

    2
    Jeudi 11 Juin 2015 à 11:36

    Pour répondre à Bernard :

    A Aubagne, il y a deux quartiers qui s’appellent « Gavots ». Un au sud et l’autre au nord de la ville.

    C’était des lieux où habitait la main d’oeuvre venant des Alpes en général, l’étymologie du mot viendrait de Gap.

    Cette main d’oeuvre travaillait dans les tuileries et autres usines de céramique.

     

    Par la suite il est devenu dans les années 48-50 un camp d’entraînement pour de jeunes juifs, venant d’Europe centrale se destinant à aller combattre les anglais en Palestine, d'ou le nom "hameau des juifs".

     

    Dans les années 60-70 il a servi de décors pour un film.

     

    Renseignements venant de Georges Mérentier des Amis du vieil Aubagne.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :