• Après les orages de ces derniers jours, la température est légèrement redescendu après les fortes chaleurs de la semaine dernière. On en profite pour une dernière randonnée dans les calanques avant l'été.

    Ce sera En Vau, la perle des calanques.

    Départ Col de la Gardiole, descente vers la calanque par le tracé rouge et le vallon d'En Vau.

    L'arrivée est toujours aussi magique et la plage est déjà bien occupée, l'eau pas très froide et c'est là que l'on regrette de ne pas avoir pensé aux maillots de bain ...

    Après une petite pause on repart pour prendre le GR et le tracé vert qui, par une rude montée dans les éboulis puis des ressauts, nous conduisent au plateau de Cadeiron.

    Incroyable le nombre de personnes qui empruntent ce sentier sans le minimum de connaissances des difficultés et chaussés avec nu-pieds ou espadrilles ... Envoyés là par l'office du tourisme de Cassis ...

    Ensuite c'est la descente vers la calanque de Port Pin, où l'on commence à ressentir les effets de la chaleur. Heureusement qu'arrivés à la calanque une bonne brise marine nous attend.

    On prend le tracé bleu qui va longer le bord de mer et nous ramener au-dessus d'En Vau en passant par la pointe d'En Vau et le refuge du Piolet.

    On se retrouve sur le plateau de Cadeiron après avoir admiré de belles perspectives sur En Vau et les plateaux environnants.

    Direction Auberge de jeunesse de la Fontasse et le col de la Gardiole : c'est dur sous le soleil ... heureusement l'ombre de quelques pins et une légère brise par moment nous évite de finir griller ...

    Une randonnée d'environ 10 km et un dénivelé d'un peu plus de 400 m.

    En Vau

    L'arrivée à En Vau

    En Vau

    Ca donne envie ...

    En Vau

    Candelle et Cap Gros

    En Vau

    La plage de Port Pin

    En Vau

    L'entrée de la calanque de Port Pin

    En Vau

    La calanque de Port Pin

    En Vau

    La pointe Cacau (entre Port Miou et Port Pin)

    En Vau

    La pointe d'En Vau

    En Vau

    En Vau

    Le refuge du Piolet (fermé)

    En Vau

    En Vau

    En Vau

    Zoom sur la plage

    En Vau

    En Vau

    En Vau

    A droite le plateau de Castelvieil

    En Vau

    Le belvédère d'En Vau

    En Vau

    Une fenêtre dans la montée au plateau de Castelvieil

    En Vau

    l'auberge de jeunesse de la Fontasse


    votre commentaire
  • La randonnée de ce jour se fait aux portes de la maison ou presque.

    Départ du parking de la Font de Mai, direction le col d'Aubignane puis par la face nord montée aux barres du Saint Esprit en s'aidant avec les mains (petite escalade sans difficultés).

    Ensuite passage à la croix puis direction le Ruissatel par le tracé bleu qu'il faut abandonner pour rester sur la piste (direction les Chênes) que l'on laisse à une citerne (altitude 245 m) pour monter par une sente peu marquée par moments. Il faut avoir le sens de l'orientation et savoir lire une carte IGN pour ne pas se tromper.

     J'avais déjà fait des repérages pour la randonnée de ce jour, car ce n'est pas la première fois que je monte au Ruissatel. Le sommet est en arc de cercle avec un sommet nord et un sommet sud (là où il y a la une croix).

    Je redescends par le même chemin puis je prends sur ma gauche pour aller vers la Gratiane retrouver la route puis le parking.

    Un peu plus de 9 km pour un dénivelé de près de 450 m.

    Ruissatel - Saint Esprit

    L'entrée de la Font de Mai

    Ruissatel - Saint Esprit

    Font de Mai et Garlaban (un petit paradis)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Val Coucou, parc culturel et écologique, là où sévit Philippe l'artiste plasticien

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ici on entre dans le monde de Marcel Pagnol : face à nous les barres du Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le col d'Aubignane

    Ruissatel - Saint Esprit

    Les deux passages dans la "face nord"

    Ruissatel - Saint Esprit

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le Taoumé avec la grotte du grosibou

    Ruissatel - Saint Esprit

    Les grottes des pestiférés

    Ruissatel - Saint Esprit

    La ferme d'Angèle

    Ruissatel - Saint Esprit

    On voit encore les fers qui tenaient l'église dans le film "Regain"

    Ruissatel - Saint Esprit

    La maison de Panturle (Regain)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Il reste quelques vestiges du village construit par Marcel Pagnol, dont la fameuse arcade

    Ruissatel - Saint Esprit

    Barres au dessus du vallon de Passe Temps où se serait passé l'épisode des bartavelles (La gloire de mon père)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Vallon de Passe Temps

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le hameau des Bellons où se trouve la Bastide Neuve (maison de vacances de la famille Pagnol)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le village de la Treille (Marcel Pagnol repose au cimetière du village)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le Ruissatel : il va falloir y monter et abandonner l'univers de Pagnol

    Ruissatel - Saint Esprit

    La citerne où il faut abandonner la piste qui descend

    Ruissatel - Saint Esprit

    Prendre à gauche au cairn et continuer à monter vers Ruissatel

    (tout droit c'est pour le retour après être redescendu de Ruissatel)

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le sommet nord

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le sommet sud

    Ruissatel - Saint Esprit

    Le Ruissatel vu du parking

     


    1 commentaire
  • Lors de la randonnée au Contras j'en ai profité pour photographier les fleurs qui poussent sur les crêtes de la montagne de Lure.

    A vous de les découvrir :

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

    Fleurs de Lure

     


    votre commentaire
  • C'est bientôt l'été et ce sont à nouveau les randonnées alpines qui m'attirent.

    Pour commencer, cette fois-ci c'est la montagne de Lure et plus précisément les crêtes jusqu'au plateau du Contras.

    On arrive Contras non sans mal, soit c'est par de longues montées depuis les villages, soit par les crêtes à partir de la station de Lure.

    C'est sur le site altituderando et à cette adresse cliquez ici, que j'ai trouvé le descriptif de cette randonnée partant de la station.

    Départ 7h avec mon ami Stéphane pour être à pied d'œuvre 2h plus tard.

    C'est un parcours en aller-retour que l'on va effectuer et tout ce que l'on aura descendu il faudra le remonter !!

    A la station on suit le GR que l'on quitte pour se diriger à l'ouest vers les crêtes.

    La température n'est pas encore trop élevé (il fait une dizaine de degrés), cela sent l'odeur de la montagne ...

    Un lièvre court devant nous, puis ce sont 2 chevreuils. On ne rencontrera qu'un seul randonneur ...

    Le panorama arrivé sur la crête est à couper le souffle, magnifique !!!

    On peut voir les Ecrins enneigés jusqu'au Vercors et le Mont Aiguille ! Sur notre droite la chaine de la Blanche et les Préalpes de Digne. A l'ouest on aperçoit le mont Ventoux et ... le Contras, but de notre randonnée.

    On passe par le sommet de l'Homme et là il va falloir descendre de 270 m jusqu'à la Baisse de Malcort puis remonter de presque 250 m jusqu'au Contras. Une pente raide des deux cotés nous attend ! Près de 40% par moment pour une moyenne d'environ 25% ...

    Mais l'arrivée au Contras mérite de tels efforts, le paysage est sublime, on se sent seul au monde dans un tel endroit ...

    On part à la découverte jusqu'à l'extrémité sud (cote 1624 m) puis c'est le pique-nique à la cabane et on quitte à regret ce lieu pour affronter le retour ... où l'on fera une rencontre peu agréable.

    Les paysages sont toujours aussi beaux malgré la fatigue que l'on commence à ressentir.

    Et après presque 7 heures passées dans ces rudes contrées de la montagne de Lure, c'est le retour à la voiture et à la civilisation.

    Un dénivelé de près de 900m pour environ 15 km : voir ci-dessous le parcours (carte IGN).

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    Les crêtes

    Le Contras (montagne de Lure)

    Du caillou ...

    Le Contras (montagne de Lure)

    Au loin le Mont Aiguille et le Grand Veymont

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    Voyez-vous le chevreuil ?

    Le Contras (montagne de Lure)

    La forêt coté sud

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Mont Ventoux et devant le Contras

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le village de Banon, connu pour son fromage et sa librairie le Bleuet 

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras nous attend

    Le Contras (montagne de Lure)

    Mais d'abord il faut rejoindre le sommet de l'Homme

    Le Contras (montagne de Lure)

    Au sommet de l'Homme

    Le Contras (montagne de Lure)

    Puis il faut descendre jusqu'à la Baisse de Malcort pour remonter ensuite

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    La cabane du Contras

    Le Contras (montagne de Lure)

    Vers la cote 1633 m 

    Le Contras (montagne de Lure)

    Les Ecrins

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    La chaine de la Blanche (Roche Close, l'Estrop) et les Monges au loin

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    Les antennes de Lure

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le chemin du retour après la dure remontée au sommet de l'Homme

    Le Contras (montagne de Lure)

    Le Contras (montagne de Lure)

    La vallée du Jabron

    Le Contras (montagne de Lure)

    Une rencontre peu agréable

    Le Contras (montagne de Lure)

    Un coup d'œil vers le chemin parcouru depuis le Contras

    Le Contras (montagne de Lure)

    Un drôle de totem

    Le Contras (montagne de Lure)

    La dernière bosse

    Le Contras (montagne de Lure)

    Et une dernière photo

     


    1 commentaire
  • Lors de 4 jours de l'ascension avec des amis nous avons passé quatre jours à Claveisolles, petit village au nord de Lyon.

    Il est situé dans ce qu'on appelle maintenant le Beaujolais vert.

    Voici quelques photos prises à cette occasion :

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Les plus grands Douglas d'Europe !

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Paysages du Lyonnais

    Les vignes du Beaujolais

    Paysages du Lyonnais


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires